Archives de octobre, 2010

Osireion ancien temple de Séti 1er

L’Osireion à Abydos, est certainement l’un des temples les plus mystérieux de toute l’égypte. Officiellement, c’est le temple que Séti 1er à fait construire (Le père de Ramsès, qui a régné de 1290 à 1270 av. J.-C) dédié à Osiris, mais certains éléments ne collent pas à cette hypothèse.

 

En fait, le temple est constitué de deux parties bien distinctes, une partie relativement en surface, et l’autre, sous terre, proche des nappes phréatiques.

 

Dans la partie supérieure ont retrouve effectivement des inscriptions relatives à Séthi 1er, ce qui est plausible de penser qu’il était bien à l’origine de cette construction.

    

 

 

Mais dans la partie inférieure, aucun hiéroglyphes, ni la moindre inscription n’a été retrouvée. De plus, le style architectural des deux parties n’a aucun point commun, comme s’il s’agissait en fait, de deux temples complètements différents, l’un construit sur l’autre, ou plutôt, l’un substitué à l’autre.

 

Il est très courant de voir en Egypte, et dans d’autres civilisations d’ailleurs, l’appropriation de certains lieux important, stratégique ou magique, par le pouvoir en place, pour récupérer sa puissance et accéder à la renommer et à l’éternité. C’est certainement ce que Séthi 1er à du faire.

 

 

Du coup, qui est à l’origine de ce temple souterrain, et quand a-t-il été construit ?

Cette question ne trouvera peut-être jamais de réponses, mais certains points peuvent être mis en avant.

 

  

 

 

Tout d’abord, le style de l’Osireion est très massif, il est composé de bloc de pierres gigantesques de plusieurs centaines de tonnes. On retrouve ce type de construction et cette absence d’inscription pour la grande pyramide de Gizeh et le temple au pied du Sphinx, des lieux chargés des mystères les plus grands, et dont les archéologues ne sont toujours pas très claires sur les périodes de construction, et d’appartenance royal (Voir Article : A pied joint dans l’archéologie interdite).

A l’évidence, ces 3 lieux sont liés par quelque chose, une même période, un même concepteur ou une même idéologie.

 

Autre point important, de part sa conception, le temple est manifestement dédié à un dieu en rapport avec le monde souterrain et aquatique. En effet, il est très probable que le temple devait être à moitié submergé, à cause de sa proximité avec les nappes phréatique de l’époque. La plus part des fossés devaient être remplis d’eau, laissant immerger une plateforme centrale qui devait servir à des rituels.

Les participants à la cérémonie devaient certainement s’émerger dans l’eau, avant de rejoindre le lieu du culte. Peut-être une forme de purification qui n’est pas sans rappeler le baptême des chrétiens.

 

Tous les spécialistes s’accordent à dire qu’il s’agit d’un temple dédié à Osiris. On retrouve effectivement un lien avec sa souveraineté sur la Douât, le monde d’en bas, le monde inférieur, mais sa relation avec le domaine aquatique est nettement moins évidente.