Pierres magiques, pouvoirs divins ou technologie

Les pierres précieuses ont toujours eu d’immenses pouvoirs dans toutes les civilisations de l’antiquité. On peut facilement se faire envouter par la beauté fascinante de leurs couleurs transparentes et par leur faculté à y conserver la lumière.

(Voir Article : Pierre Feu Or et Eternité)

Les prêtres Maya portaient le OL ou UL sur les épaules, symbolisé par des cristaux de Quartz. Seuls les dieux ou les hauts dignitaires avaient ce privilège dans le passé. Le terme « OL » signifiait « la perception » ou la « conscience », « la voie » ou « le souvenir ». Les grands personnages Maya les portaient comme ornement, mais surtout pour les protections divines qu’elles offraient.

Prêtres Maya portaient le OL ou UL sur les épaules

Chez les Sumériens, on retrouve exactement la même pratique, avec les mêmes significations, ce sont des ME. Cependant, le terme «UL » (Des Maya) a une signification étrangement similaire en Sumérien. UL évoque le « Passé », « un ornement », « une étoile », « la splendeur », « briller », « privilège » et « protection ». Pour les Sumériens et les Maya, ces cercles ou pastilles de cristal symbolisaient les connaissances de leurs dieux, accumulées et stockées sur leurs épaules.

Déesse Sumérienne portant le "ME" sur ses épaules

Déesse Sumérienne portant le « ME » sur ses épaules

Le Grand prêtre Aaron, frère de Moïse, et gardien de l’objet le plus magique de l’histoire de l’antiquité, l’Arche d’Alliance, avait lui aussi des pierres précieuses non pas sur ses épaules, mais sur son torse. Ce pectoral ou Essen décrit dans la Bible avait 12 pierres, pour symboliser les 12 tributs de la future Israël : Sardoine (ou Cornaline), Topaze,
Escarboucle (ou Grenat), Emeraude, Saphir, Diamant, Hyacinthe (l’Ambre ou l’opale dans d’autres versions), Agate, Améthyste, Béryl, Onyx et enfin, Jaspe.

Pectoral (Essen) du Grand Prêtre de l'Arche d'Alliance

Pectoral (Essen) du Grand Prêtre de l’Arche d’Alliance

Sardoine (ou Cornaline) 

Topaze 

Escarboucle (ou Grenat) 

Emeraude 

Saphir 

Diamant

Ambre

Agate

Améthyste

Béryl

Onyx

Jaspe

Aaron concentrait ainsi les pouvoirs et les connaissances ancestrales, qui lui avaient été remis par Moïse, qui lui-même les avaient reçut par héritage, d’Abraham. Dans la
Bible, on dit qu’Abraham reçut des divinités (certainement Sumériennes, puisqu’Abraham est né et a vécu en Mésopotamie), la table de la destinée. Cette fameuse Table du destin apparaît d’ailleurs sur des tablettes Sumériennes nommées l’Enûma elish.

Extrait de l’Enûma elish :
« Moi (Tiamat, grande reine et déesse des eaux) j’ai prononcé l’exhortation en ta faveur, en t’exaltant devant l’assemblée des dieux. Tu es magnifique, tu es mon époux ! Que les Annunakis exaltent ton nom au-dessus de tous ! » Elle lui donna les Tablettes du Destin et les fixa à son cou :  » Quant à toi, ton commandement ne changera pas, la parole de ta bouche demeurera ! »

Ces 7 tablettes parlaient de divinités devant porter à leur cou la Table de la destinée, une sorte de sacrement royal, et de Talisman, pour concentrer les pouvoirs, et surtout pour véhiculer les connaissances des divinités. Il existe 2 autres pierres associées à l’arche d’alliance, dont les pouvoirs sont immenses, et qui ont contribuées certainement, au moins en partie, à son statut d’objet mythique, magique et mystérieux. Il s’agit du Schethiya, appelé aussi Thummim (dans la bible), ou pierre de fondation, ainsi que Schamir, Urim (Dans la bible), ou pierre de foudre. Ces 2 pierres accompagnaient l’arche d’alliance et avaient chacune d’entre elles, un pouvoir particulier.

Extrait de la bible Exode 28
:30
« Tu joindras au pectoral du jugement l’urim et le thummim, et ils seront sur le coeur d’Aaron, lorsqu’il se présentera devant l’Éternel. Ainsi, Aaron portera constamment sur son coeur le jugement des enfants d’Israël, lorsqu’il se présentera devant l’Éternel.»

En effet, placés aux 4 coins de l’arche l’alliance, les Schethiya (Thummin) permettaient de maintenir le coffret sacré en lévitation au dessus du sol, en stabilité parfaite, et c’est
d’ailleurs de là que vient son autre nom ; la pierre de Perfection, ou de fondation.

Pierres en lévitation

Pierres en lévitation

Le Schamir, quand à lui, permettait de découper la roche, grâce à un puissant éclair, d’où son appellation ; Pierre de Foudre. Par la suite, d’après la légende, Le roi Salomon, héritant à son tour de tous les objets sacrés entourant l’arche d’alliance, fit monter le Schamir sur sa bague, d’où il pouvait maîtriser son rayon de lumière foudroyant.

Rayon de lumière foudroyant

Rayon de lumière foudroyant

Traditionnellement, L’urim-Schamir est lié au jugement divin, et est associé à la sagesse. La pierre qui représente la sagesse, a toujours été le rubis dans les symboliques antiques. La sagesse a également un symbole graphique très ancien, qui vient de la Mésopotamie (comme par hasard, le lieu d’origine d’Abraham), un serpent s’enroulant en spirale autour d’une baguette ou tige centrale, emblème du dieu Sumérien Enki, seigneur de l’œil sacré.

Le père primordial de la médecine en Grèce était Asclépios de Thessalie (vers 1200 avant JC), les romains l’appelaient Esculape (Aesculapius). Sa statue datant de 200 ans avant JC, le représente avec un serpent enroulé autour d’un bâton. Par la suite, le médecin grec Hippocrate (né en 460 Avant JC) fonda le fameux serment de l’ordre
des médecins
, et depuis, le symbole existe toujours sur les enseignes de nos pharmacies.

Quel rapport avec l’Urim ? Le premier laser à été fabriqué par Maiman en 1960, il était composé d’un bâton de rubis qu’il enroula d’un tube de flash au quartz, formant
notre serpent !

Bâton de rubis enroulé d’un tube de flash au quartz

Bâton de rubis enroulé d’un tube de flash au quartz

Il n’est pas question ici de minimiser les aspects divins de ces pierres sacrés et magique, mais fort est de constater que certaines technologies récentes n’ont peut-être pas été découvertes, mais plutôt redécouvertes. Le Schethiya-Thummin semble plus mystérieux, mais n’oublions pas qu’à notre époque, nous découvrons tout juste les avantages de la
Supraconductivité
qui permet de faire léviter des objets, et même des trains (Prototypes opérationnels au Japon).

Quand aux pastilles de cristal de Quartz des Prêtres Maya et des divinités Sumériennes, elles sont toujours à l’origine de tous les pouvoirs de l’humanité, dans les mémoires de nos ordinateurs !

Cristal de Quartz du Tibet

Cristal de Quartz du Tibet

Advertisements

Une Réponse

  1. Beau travail,
    cependant, si la tradition de Mittani intervient dans la Bible…associée à la culture égyptienne, si elle est le fondement de l’explication d’Urim et Thummim, si le Silicium est bien bien au coeur des technologies citées… il n’en reste pas moins que Moïse n’avait pas 12 tribus mais 10… bien lire les paroles de Moïse juste avant sa mort (fin du deuteronome chap 33)… où sont cités Ourim et thummim…
    La magie du secret dépasse largement tout ça, puisqu’elle est à l’origine de TOUT les alphabets par une synthèse du Cunéiforme et des Hiéroglyphes… dans un code de Nombre… donné et résumé par le fonctionnement d’Ourim et Thummim…
    Bonne année 2012

    2 janvier 2012 à 13 h 32 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s