Archives de février, 2010

Malchance ou providence ?

Chacun de nous vit son quotidien sans se demander, comment serait notre vie si toute notre stabilité construite depuis des années, s’écroulait subitement. Pourtant, çà arrive plusieurs fois dans notre vie, que çà soit la perte de quelqu’un, la perte de son travail ou d’un divorce, un jour notre stabilité peu vaciller et nous plonger dans le cauchemar le plus sombre et, dans tous les cas, dans l’inconnu le plus absolu. A partir de cet instant, tout notre être est en alerte, complètement désorienté, en proies à des réactions absolument inattendues.

Tous nos points de repères s’effondrent, tous ce qui était évident hier, devient incertain aujourd’hui et demain.

 

Bien sûr les sentiments sont différents selon les cas. Mais le point commun est que l’on perd quelque chose qui nous est chère et qui a été le fondement de notre raison de vivre. Ces moments sont toujours vécus difficilement, par la tristesse, la peur, la colère et le sentiment de malchance profonde.

 

Mais avec le recul des années, on mesure beaucoup mieux l’impact de ces situations sur notre évolution personnelle et environnante.

 

Curieusement, tout çà n’est pas forcément négatif. Ces situations nous donnent à réfléchir, à nous poser des questions essentielles qui ne nous seraient jamais venues à l’esprit dans une situation « normale ». Elles nous font découvrir des choses extraordinaires et merveilleuses, et surtout, elles sont des accélérateurs d’évolution de notre personnalité et de notre âme.

 

Tout ce passe comme si la nature nous mettait dans ces situations pour nous montrer vers quoi nous devons aller, pas par méchanceté, mais pour notre bien à tous et par amour de la vie.

 

Je ne crois pas au bien ou au mal, je crois au subtil équilibre de l’univers, si fragile à entretenir et si délicat à comprendre, mais si merveilleux à vivre.

Je ne crois pas au hasard, je crois en la nécessiter qu’a la vie de choisir un chemin dans le but d’évoluer.

Je ne crois en aucune religion, mais à toutes en même temps.

 

Les anges et les fées veillent sur nous tous, sans exception. Ils nous parlent par l’intermédiaire des évènements de notre existence.

A nous de les écouter pour comprendre nos erreurs sans amertume.

A nous de vivre ces moments avec le plus d’humilité possible.

A nous d’accompagner positivement ces évènements vers des jours meilleurs.

A nous d’y croire.

 

Publicités

Nous entrons dans une nouvelle ère !

Vous connaissez le phénomène de précession des équinoxes ? Alors, un petit cours d’astronomie s’impose.

 

Comme tout le monde le sait, l’axe Nord/Sud de la terre n’est pas complètement vertical par rapport au soleil. Cet axe à une inclinaison de 23°.

Les scientifiques du début du 20ème siècle ont découverts que cet axe bougeait légèrement, toujours à 23°, mais les pôles se déplacent en cercle (En ovale, pour être plus précis). Ce qui veut dire, qu’il y a très longtemps, le pôle nord était sur l’Amérique du nord.

 

Ce qui est incroyable, c’est que les tibétains, les hindous, les égyptiens et les Maya semblaient le savoir depuis bien longtemps, car dans leurs textes sacrés, très anciens, on retrouve 25 000 ans comme unité de mesure de leur temps.

 

Au 19ème siècle, un rapprochement entre les Yuga des hindous et les signes du zodiaque, a été fait. Le résultat est tout aussi troublant, car en prenant comme référence la position décrite par les Yuga, cela montre que nous sommes actuellement en train de quitter l’ère du Poissons, et de rentrer dans l’ère du Verseau. Tout le monde a entendu parler de cela ! Ce qui met à jour une coïncidence incroyable, les Yuga et l’astrologie sont précisément synchrone sur ce point, alors qu’ils n’ont aucun lien historique et culturel, soit disant.

 

De récentes recherches montrent que les Egyptiens et les Mayas connaissaient également ce cycle, car ils anticipaient le décalage des constellations, en fonction de la précession, pour aligner leurs temples.

 

Bien sur, on peut toujours douter de la correspondance de ces ages ou ères, avec la réalité, mais là encore il suffit d’être un peu observateur. Faisons une petite comparaison rapide et très grossière de notre histoire.

L’ère des Poissons (Fin : notre époque, pour simplifier 2000 – Début : il y a 2160 ans, soit 160 av JC) Symboliquement, les poissons correspondent avec la spiritualité et la religion, aux sentiments un peu troubles et perturbés. D’ailleurs le symbole du Christ est un poisson. Et tout le monde sait que cette période a été gouvernée par le Christianisme, et a été particulièrement trouble et sournoise.

L’ère du Bélier (Fin : 160 av JC – Début :  2320 av JC) Le bélier, c’est le côté incisif, franc, fonçeur, conquérant, donnant des coups dynamiques et parfois maladroits à la vie. Comme par hasard, nous tombons dans l’époque des conquêtes Romaines.

L’ère du Taureau (Fin : 2 320 av JC – Début : 4 480 av JC) Le taureau, c’est le côté construction matériel de la vie, très terre à terre, organisé, structuré. Je vous le donne en mille, cette période correspond à la construction des plus grandes civilisations connues, Sumer (la première), Babylonne, l’Égypte des pharaons.

Alors que nous réserve l’ère du Verseau (Début : en ce moment – Fin : en 4160) Et bien figurez vous que le Verseau, c’est le côté magnétique, sensibilité subtile, découverte, ondes et nouvelles technologie.

Nous entrons progressivement dans un nouveau monde

 


Il était une fois la lumière

Espace infini, sombre et pesant, silencieux et figé dans le temps, tel était l’origine du commencement.

 

Et pourtant, tant d’espoir, de volonté et d’amour y étaient potentiellement présent. Comme juste avant la foudre, l’univers attendait le signe d’une étincelle qui le rendrait vivant.

 

Soudain, un minuscule grain de lumière surgit du néant, aussi beau et aussi frais que le sourire d’un enfant.

Il était si pur, si puissant  et si innocent, qu’il irradia tout le cosmos.

Il était si vif, si rayonnant et si  éblouissant, que l’univers s’uni à lui pour engendrer la vie.
 
 

 

Cette source de jouvence nous abreuve toujours depuis les profondeurs du cosmos, depuis la nuit des temps, et pour l’éternité.

 

Son éclat est si rayonnant et si pur qu’il nous donne la sagesse et l’humilité. Sa lumière est si belle qu’elle nous remplit d‘amour et de joie.
 
 
A nous d’intégrer cette merveilleuse énergie pour faire croître en nous le goût du savoir et de la connaissance universelle. Elle nous donnera aussi l’étincelle de l’intelligence.
Grâce à cette connaissance, la lumière nous apparaîtra sous un nouvel angle. Nous comprendrons alors qu’il faut pardonner avec justice, à ceux qui n’ont pas le savoir. Cette splendeur étincelante nous initiera au romantisme et à l’amour érotique, tout en gardant des sentiments purs. Nous serons alors admiré, et considéré comme des héros, idolâtré par les puissances de la nature.
 

 

 

Si nous sommes capable d’intégrer cet esprit de vaillance, nous pourrons accumuler assez de la Force, d’assurance et de vitalité, pour tout affronter et surtout pour agir.

 

Cette puissance intérieure sera indispensable pour nous maintenir en bonne santé. Elle nous donnera un équilibre inébranlable, une stabilité à toutes épreuves.

Et nous ressentirons en nous la chaleur et les émotions énergétiques qui rayonnent des profondeurs de soi et des êtres qui nous entourent.
 

 

 

Grâce à cette Force équilibrante et surtout à ses sensations émotionnelles et vitales, la lumière nous paraîtra merveilleuse, magnifique, belle et éternelle. Elle nous permettra d’adorer et de comprendre la nature. Elle nous inspirera et nous donnera l’envie de créer et de procréer, afin d’être en symbiose avec les cycles de la vie naturelle.

 

Si ces énergies qui gouvernent les mécanismes de la nature sont vécues et intégrés en nous, alors notre capacité à comprendre et à s’organiser sera décuplée. Et ceux grâce à la communication entre les êtres et les choses, et aux limites respectés par tous. Cela nous donnera une certaine victoire.

Ce sentiment de réussite forgera nos émotions et notre personnalité intérieure propre. Toutes ces énergies construites s’intégreront dans notre inconscient pour nous rendre encore plus Fort, et transmettre les Fondements de la vie à nos enfants.

 

L’ensemble de ces fondements Formera l’inconscient Collectif de tous les êtres et renforcera leur foie, qui elle même servira à retourner vers la lumière des origines.

 

Une fois Cette énergie intégrée au plus profond des racines de notre être, il ne faut pas chercher à la retenir jalousement. Elle doit être redistribué Vers l’univers, pour servir à l’humanité.

 

Tel un fleuve qui rejoint la mer, Collecteur de toutes les eaux, assurant l’éternité du cycle, les énergies Cosmiques traversent nos âmes et se chargent de notre essence profonde. Elles ne peuvent être retenues, elles doivent être accompagnées pour être revitalisée.

 

Ainsi va la vie, depuis toujours et pour l’éternité…

 

 


Peut-on croire aux extraterrestres ?

Réponse très difficile, si on tien compte de ce que les médias, les films, les rumeurs, la communauté scientifique, les mensonges délibérés des organisations gouvernementales, les illuminés et la religion, nous on mis dans notre inconscient collectif, depuis le début du 20ème siècle.

 

En fait, peu de gens sont prêt à imaginer que cela peut être une réalité. Pour nous, les petits hommes verts sont dans la catégorie « science fiction ». J’ai revu un film que j’adore : « Contact » avec Jodie Foster. Ce film résume parfaitement la réalité, et pose, à mon avis, les bonnes questions.

 

Réfléchissons 2 minutes. Il existe des Millions de soleils, comme le notre, dans notre propre galaxie. Ce qui veut dire, une chance de vie pour chacun d’eux. Mais nous savons bien que les conditions d’apparition de la vie sont très rares et dans des conditions restreintes. Alors, supposons qu’il y ai seulement une chance sur les quelques autres millions de système solaire, pour qu’il y ai une autre planète comme la terre dans notre galaxie. Ce qui est statistiquement tout a fait probable, puisque nous existons. Comme il existe des milliards de galaxies, il y a de grande chance pour qu’il existe des millions de civilisations extraterrestres dans l’univers.

 

Mieux encore ! Les scientifiques sont arrivent à des conclusions incroyable sur l’origine et le big bang. Ils n’arrivent toujours pas à comprendre comment l’univers s’est stabilisé à partir de l’explosion originelle. D’après les derniers calculs, Il n’y a pratiquement aucune probabilité mathématique pour que cela arrive. Ou l’univers s’éparpille à une vitesse exponentielle, ou il s’effondre sur lui-même. Le point d’équilibre est infime. Il existe une chance sur 10 puissance 10 puissances 23, d’après Roger Penrose, (un chiffre inconcevable). Pourtant, nous existons. La seule explication plausible, c’est qu’il existerait un Méta-univers qui aurait transmis des informations de stabilisation, par tâtonnement d’échecs successifs, ce qui sous entend qu’il existerais une quantité non connu, mais statistiquement importante, d’autre univers. Ce qui multiplie d’autant plus, l’existence d’autres civilisations intelligentes.

 

Jodie le dit si bien dans le film, et avec une telle simplicité quand elle l’explique aux enfants : « L’univers est tellement vaste, et nous sommes si petit, que si nous étions seuls, çà serait un beau gâchis d’espace ».

 

Jodie Foster dans Contact

La porte des étoiles

 

Et si certains scénarios de nos films et séries de science fiction n’étaient pas si éloignés que çà de la réalité !

Ce ne serait pas la première fois, ni la dernière que le cinéma soit influencé par la réalité, et inversement d’ailleurs. Mais à quel point ?

Alors attachez vos ceintures, car nous allons plonger dans le surnaturel, ou plutôt dans la véritable réalité, celle que nous connaissons peu, et celle que la science a volontairement écartée.

 

Il existe, depuis les années 50, un projet du Pentagone qui s’appel Stargate, si si … !

Biensur, il existe aussi un projet StarWars, mais celui là est public, on en a assez entendu parler au journal télévisé, il y a une dizaine d’année, rien à cacher bien au contraire.

 

Il se trouve que depuis la fin de la guerre froide, il y a pleins d’informations secrets qui tombent dans le domaine public, ou plutôt qui se perdent dans le domaine public. Un journaliste a suivi une piste très intéressante et complètement hallucinante au sujet de StarGate.

 

Il a découvert que les Russes et les Américains travaillaient sur des projets communs qui visaient à voyager dans les étoiles grâce à une technologie complètement inconnue de la science. Ce qui est incroyable, c’est que le Pentagone a missionné la Nasa et la CIA pour effectuer des recherches sur les connaissances et certains sites ultra connus de l’Egypte antique, je parle biensur du sphinx et de la grande pyramide sur le plateau de Gizeh. On sait qu’il y a eu des fouilles ultrasecrètes, qui on mises d’ailleurs des années pour être acceptées par les Egyptologues du Caire. Plusieurs sites ont été interdits au public, mais aussi aux archéologues officiels. Qu’ont-ils découvert, ont-ils découvert quelque chose ? Personne ne sait.

 

Déjà, on se demande pourquoi l’Egypte intéresse tant la CIA et la NASA, mais, encore plus bizarre, on sait aussi que la CIA s’est intéressée d’encore plus près au chamanisme (Voir mon article : L’autre science), dans le cadre du même projet.

 

En creusant un peu plus, on s’aperçoit qu’il y a eu des expériences de voyage hors du corps, pour effectuer des voyages à distance. Les techniques sont les mêmes que pour les chamanes, ils ont utilisés des drogues hallucinogènes de toutes sortes. D’ailleurs, beaucoup de drogues ont été interdites suite à ces périodes de recherches.

 

Les résultats, on ne les connaît pas ! Mais ils ont très certainement découvert quelque chose car les secrets abandonnés finissent toujours par ressortir au bout de quelques années, hors là, aucunes informations, le secret est bien gardé, et depuis plus de soixante ans.

 

Qu’auraient-ils pu découvrir ? La porte d’un monde parallèle ? Un chemin qui mène au-delà de notre galaxie ? Une entrée vers le domaine des dieux ? Un mode de communication avec des extraterrestres ? Un accès au réseau d’énergie cosmique ou akashique (Voir mon article : Quand la science rejoint le paranormal) ? Une façon de communiquer avec notre ADN ou notre conscience collective ? Ou, tout simplement, une nouvelle façon de consommer des drogues dures sous le couvert de la recherche, mais je ne pense pas.

 

Porte des étoiles ou porte des esprits ?

 


L’autre science

L’une des plus belles évolutions et de maîtrise de notre époque, est sans aucun doute la médecine, une science qui nous permet de vivre plus longtemps, et de moins souffrir de nos maladies.

La biologie a toujours été le fer de lance de la science, même si elle commence à être rattrapée par les technologies de l’informatique, qui elles ne sont pas encore bien maîtrisées.

 

Depuis la nuit des temps, les peuples ont eu leur propre façon de soigner leurs patients, et c’est techniques font sourire ou nous horrifies face à nos connaissances actuelles.

 

Pourtant, certains indigènes de la forêt amazonienne maîtrisent des médecines très anciennes et très complexe, qui ne sont comprises par la science que depuis très peu de temps.

 

Depuis des temps immémoriaux, plusieurs tribus amazoniennes, n’aillant aucun lien entre elles, utilisent un poison nommé Curare, qui paralyse leur proie, mais qui neutralise le poison quand la viande est consommée. Non seulement, la production de ce poison est très compliquée, mais en plus, l’inventer relève de la magie plutôt que de la science. Il existe plus de 80 000 types de plantes dans la forêt amazonienne, ce qui élève les combinaisons de substances utilisées, pour découvrir ce paralysant, à environ 300 milliards, par tâtonnement. Et comme si cela ne suffisait pas, une quarantaine de tribus utilisent un Curare différent, donc, les indigènes ont inventés le Curare 40 fois, trop facile ! Comment est-ce possible, sans microscope électronique, et sans nos prouesses et connaissances technologiques ?

 

Un autre exemple, certaines tribus semblent maîtriser la conception d’un puissant hallucinogène ; l’Ayahuasca. Il permet aux chamanes de rentrer en transe, de voyager dans le monde des esprits, et de revenir révéler des informations intéressantes à la tribu. Ce serait d’ailleurs par ces séances de transe que les indigènes accèderaient aux informations qui leur permettent de créer leurs précieux remèdes. Quand on leur pose la question, ils disent que ce sont les plantes elles-mêmes qui leurs ont données ces secrets. Inutile de préciser que de trouver la recette de cet hallucinogène sans ou même avec nos connaissances scientifiques est carrément miraculeux.

 

Ce que racontent les chamanes de ces voyages initiatiques peu paraître effectivement hallucinatoire. Mais comment expliquer qu’ils reviennent avec toutes ces informations leur permettant de réaliser un remède composé de plusieurs plantes, et qui fonctionne parfaitement.

Autre étrangeté, les chamanes disent avoir rencontrés des êtres extraordinaires ; des hommes oiseaux, des femmes lionnes, des hommes crocodiles, des hommes serpents, des hommes chacals et bien d’autres créatures fantasmagoriques.

Çà ne vous rappel rien ? Quelques divinités du panthéon Egyptien, évidement ! Les Egyptologues savent que les grands prêtres égyptiens consommaient toutes sortes de produits hallucinogènes, et pratiquaient des séances de transe ? Comment ne pas faire le rapprochement ?

Les Mayas disent avoir été enseignés par Quetzalcoalt, qui signifie à la fois jumeau et serpent (littéralement : serpent à plume et jumeau magnifique).

 

Et si les chamanes avaient véritablement découverts l’accès à un monde parallèle, celui des esprits et des dieux ? Mais depuis combien de temps nos prêtres, sorciers ou chamanes ont-ils accès à ce monde ? Depuis un sacré temps, à en croire les peintures préhistoriques remontant à plus de 30 000 ans, représentant presque toujours des Thérianthropes (Homme animal), sur les fresques des cavernes.
 

Le monde Egyptien des esprits et des dieux