L’origine des origines

Il y a 100 000 ans, apparaissait l’homme moderne ou homo sapiens sapiens sur terre.

(Voir article : Religion contre Science ! )

Il y a 3,5 milliards d’années, la première cellule vivante émergeait des océans.

Il y a 5 milliards d’années, naissaient la terre et son système solaire.

Il y a 16,5 milliards d’années, le Big-bang éjecta dans l’univers tout son potentiel de création et de vie.

Mais avant le Big-bang ?

 

Une chose est sur, à partir de cette explosion originelle, l’énergie s’est répandue dans tout l’univers et s’est solidifiée petit à petit, formant ainsi les étoiles et les planètes. Mais ce qui est incroyable, c’est que les particules de cette explosion se sont équilibrées comme figées dans le temps, depuis des milliards d’années.

La logique voudrait que soit ce flux d’énergie s’éparpille à l’infini en très peu de temps, sans laisser le temps au cosmos de créer son œuvre, soit qu’il s’effondre sur lui-même par manque de puissance.

 

Or là, l’univers a choisi de se placer juste entre les deux cas, en équilibre presque parfait, entre l’expansion et la contraction. Presque parfait, car l’univers est quand même en expansion, mais très lente.

 

Mais voilà, les probabilités pour qu’une telle chose arrive sont quasiment nul dans l’état de nos connaissances, et pourtant nous existons.

Imaginons que l’univers n’en est pas à son premier essai de stabilisation. Il lui aurait fallut des millions voir des milliards d’essais ratés. Et encore, tout çà reste très improbable, même dans ce cas, d’arriver à un tel résultat d’équilibre par le simple hasard.

(voir article : Le hasard : le joker des scientifiques ! )

N’en déplaise aux scientifiques, l’explication la plus rationnelle serait d’écarter justement le hasard de l’équation.

En effet, imaginez un univers explosant dans un Big-bang, et communiquant les résultats de son expansion aux autres univers naissants, constituant ainsi un vaste réseau d’information aidant les univers successifs à ne pas reproduire leurs erreurs destructrices.

C’est possible, si on considère que l’énergie communique ses propres informations dans tous les univers par un champ cosmique.

Une représentation du multi univers ou multivers

Bien sûr, ce n’est qu’une hypothèse, mais à mon sens, elle est à prendre sérieusement en considération, car elle pourrait expliquer l’existence improbable de notre univers.

Si l’on suit cette logique, nous sommes bien obligé d’admettre qu’il existerait beaucoup d’autres univers en stabilité ou demi stabilité, sans parler des essais ratés, formant un multi univers ou multivers.

 

Nous sommes décidément de plus en plus sub-microscopique face à cette immensité.

Publicités

5 Réponses

  1. svenborg

    Ce n’est pas parce que la théorie est fausse que les conclusions le sont forcement :
    en effet; la datation, les origines, les « concepts » d’universalités ne sont qu’un opportunisme de cupidité temporels mais l’idée d’une connexion du vivant est, elle, d’ordre spirituel.

    Donc accorder l’existence d’une « unité » (dieu ?) à un paradoxe d’intérêt ne semble être que de l’humour poëtique : le sourire de l’infini qui éclaire notre conscience à la lumière de notre ignorance … vide et sans fin …

    13 novembre 2011 à 19 h 35 min

    • Merci pour votre remarque très pertinente.
      Je tiens néanmoins à préciser que cet article est une pure hypothèse d’ordre philosophique, une sorte de réflexion personnelle, elle n’engage que moi.
      En aucun cas je ne cherche à construire une théorie scientifique. Je cherche simplement à ouvrir notre réflexion vers autres choses, d’autres idées moins conventionnelles.
      Chacun est libre, bien évidement, de se forger sa propre opinion, le but étant de ne jamais imposer une façon de voir les choses.
      Ceci dit, j’ai modifié quelques passage du texte, pour m’assurer que l’objectif continu d’aller dans ce sens.

      15 novembre 2011 à 14 h 47 min

      • J’ai simplement voulu sur ce point, mettre l’accent sur le fait qu’en physique, on nous apprend qu’un effet n’existe pas sans cause, et que l’effet ne peut précéder la cause.
        C’est une logique générale d’ailleurs qui n’est pas effectivement purement une règle scientifique, mais un constat matérialiste que les scientifiques utilisent pour monter leurs théories.
        Pour les autres « erreurs », je suis prêt a y apporter mes modestes arguments, sachant que, comme je le disais dans un précédent commentaires tout ceci n’est qu’une « pure hypothèse d’ordre philosophique, une sorte de réflexion personnelle, elle n’engage que moi. En aucun cas je ne cherche à construire une théorie scientifique. Je cherche simplement à ouvrir notre réflexion vers autres choses, d’autres idées moins conventionnelles. Chacun est libre, bien évidement, de se forger sa propre opinion, le but étant de ne jamais imposer une façon de voir les choses ».

        18 novembre 2011 à 12 h 08 min

  2. MA « théorie », issue de mes expériences en matière de soin et dans des domaines très variés notamment lithothérapie, astrologie, allopathie puis médecine chinoise, tarologie… ressemble diablement à la vôtre … et je l’ai pompeusement intutilée à l’origine… hasard??? synchronicité??
    in lakesh

    3 juin 2012 à 14 h 18 min

  3. Anonyme

    oui, non, pourquoi pas, écrire commentaire, réfléchir, utile, inutile, parler, penser, être, disparaître, et cætera.

    11 décembre 2012 à 2 h 10 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s