La vérité : Notre objectif à tous

A quel moment savons nous qu’une information est véritable ? En fait, il n’est pas si simple de répondre à cette question. Je devrais plutôt dire ; à quel pourcentage d’authenticité, considérons nous que l’information est vraie ? Là encore, je serais très embarrassé pour répondre correctement.

 

D’une façon générale, nous nous basons tous sur notre jugement personnel. Nous croyons à ce que nous voyons et ce que nous ressentons directement ; « Il fais chaud, le ciel est bleu, je suis en train de boire un café sur ma terrasse ». Pour moi, ces informations sont vraies, mais, si je les raconte à quelqu’un, cela devient de l’information indirecte, donc potentiellement erroné. Malheureusement, surtout à notre époque, plus de 80% des informations que nous traitons sont des informations indirectes.

 

Vérité ou illusion

Mais voilà, l’esprit humain a besoin d’accepter une information ou de la rejeter, pour avancer. Dès le plus jeune age, nous sommes déjà bien conditionné à accepter tout ce que nous disent les livres et l’enseignement officiel. A l’age adulte, comme nous n’avons pas le temps et les moyens d’explorer chaque information, dans le meilleur des cas, nous nous appuyons sur la confiance de nos sources, mais la plus part du temps nous ingurgitons passivement les informations que nous balance les medias, qui font partie intégrante de notre quotidien.

 

Et si nos livres d’histoire ne disaient pas complètement la vérité pour des raisons politique, philosophique, religieuse ou tout simplement par ignorance. Et si les sources de confiances se trompaient. Et si les médias nous mentaient. Nous vivrions dans l’ignorance et la tromperie, sans le savoir. Pire encore, nous rejetterions la vérité, convaincu de notre bonne foi.

 

Viennent s’ajouter à tout cela, les informations mal interprétées par manque de données, qui ont été véhiculées par les personnes de confiance, inscrites dans les livres et exploités par les médias.

 

Un beau sac de nœud à démêler pour celui qui veut connaître la vérité.

Mais, relativisons les choses. Nous pouvons raisonnablement être sûr qu’il y a une bonne part de vérité dans notre monde, comme d’ailleurs nous sommes sûr qu’il y a aussi une bonne part de mensonge. La question est ; Quelle est la part de l’un et de l’autre ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s