Qui a créé l’homme ?

Et si la science et la religion avaient toutes les deux raisons au sujet de l’origine de l’homme. Evidement, cela nécessiterait que chacune des deux parties acceptent de s’ouvrir à d’autres possibilités, et c’est bien là tout le problème.

 

Pourtant, il existe un mythe très ancien, qui parle de l’origine de l’homme et qui est cohérent avec les 2 théories. Il s’agit des origines de l’homme dans la mythologie Sumérienne. Ces textes existent depuis plus de 4000 ans, sous forme de tablettes cunéiforme, et ont été découvertes et traduites dans la seconde moitié du 20ème siècle.

Etrangement, elles parlent d’une histoire que nous connaissons bien, Adam et Eve, mais d’une façon un peu différente de ce que nous avons l’habitude d’entendre. Ceci prouve d’ailleurs que les auteurs de la bible se sont inspirés très fortement de la mythologie Sumérienne, avec quelques transformations significatives. Mais c’est l’histoire de la création d’Adam qui est la plus intéressante.

 

En effet, les tablettes racontent que les Anunnakis qui étaient des géants de 2 à 3 mètres, descendirent du ciel, sur la terre pour créer les hommes à leur image. Pour ce faire, ils cherchèrent sur terre une créature suffisamment évoluée, et proche d’eux, pour pouvoir les modifier physiquement et intellectuellement à leur image, dans le but que les hommes soient leurs esclaves dans les tâches quotidiennes et pour extraire des matières premières du sol.

C’est la déesse Ninti, Ninhursag ou Ninkichzidda qui fut charger de concevoir l’ADAPA (l’ADAM), qui devait être la créature modifiée. L’ADAPA servi de modèle pour injecter une semence dans le ventre de 7 autres déesses, et ainsi donner naissance à 7 hommes et 7 femmes qui devaient être à l’origine de la main d’œuvre dont ils avaient besoin.
    

Sans faire de conclusions hâtives, on peut faire ressortir quelques points intéressants de ce récit.

Tout d’abord, la bible parle elle aussi de géants, qu’il nomme Néfilims et dominèrent également les hommes. Les égyptiens en parle aussi, et il y a beaucoup d’allusions à des géants dans beaucoup d’autres religions dans le monde.

 

Ensuite, au sujet de la créature suffisamment évoluée que les dieux auraient choisir, on ne peut s’empêcher de faire un rapprochement avec l’homo Erectus ou l’homme de Neandertal, qui en plus expliquerait la soudaine évolution inexplicable vers l’homo sapiens sapiens (Voir article : Religion contre science), qui du coup aurait pu subir des modifications génétiques par ces fameux dieux.

Dans les tablettes Sumériennes, il est fait mention d’expériences ratées avant d’obtenir enfin l’ADAPA. De surprenantes combinaisons d’animaux sont décrites, qui font pensées à nos expériences génétiques actuelles, tel que le clonage.

 

Mais la chose la plus incroyable, c’est que nos scientifiques actuelles on découverts, en analysant l’ADN Humain depuis seulement quelques années, que l’origine de sa structure viendrait de 7 sources différentes.

Les 7 déesses Sumérienne seraient-elles les mères de l’humanité ?

Advertisements

10 Réponses

  1. BRAVO !!!
    Après un tel résumé emplit d’une telle pertinence et d’une telle qualité, on ne peut dire que cela …
    Certains ferrait mieux de s’en inspirer au lieux de raconter ou colporter n’importe quoi sur le net, et notamment de mauvais copier / coller 😉
    Merci encore pour votre site, il est très riche, mais surtout, surtout d’une qualité de travail rare !
    Je recommande fortement !!!

    8 mars 2013 à 15 h 23 min

  2. Fred978

    Merci de sourcer « en analysant l’ADN Humain l’origine de sa structure viendrait de 7 sources différentes »; A quoi faites vous référence

    8 octobre 2013 à 16 h 38 min

    • Cette information viendrait d’une étude écrite par Brian Sykes (Biologiste-généticien) dans un livre intitulé « Les Sept Filles d’Eve ». Selon Pierre Jovanovic qui le site dans son livre « Le mensonge universel », en découpant puis en analysant les séquences génétiques de milliers d’ethnies, les laboratoires concluent que la population mondiale remonte à seulement quelques femmes.

      8 octobre 2013 à 19 h 02 min

  3. Bonjour, merci pour cette belle étude approfondie, mais une de vos conclusions est erronée et je me permets donc de vous le notifier. Lorsque vous écrivez : « […] l’homme de Neandertal, qui en plus expliquerait la soudaine évolution vers l’homo sapiens sapiens. »

    En réalité, c’est une erreur de croire qu’il y a eu une évolution de Néandertal vers Sapiens puisque la génétique moderne et l’anthropologie ont permis de confirmer que les deux branches existaient ensemble. Les Néandertal ont disparu mais certains de nos gènes sont Néandertaliens (le gène des roux par exemple). De plus, le cerveau Néandertalien est moins développé au niveau du cortex, ce qui laisse penser que cette espèce (contrairement à Homo sapiens) n’a pas pu créer de liens sociaux suffisamment forts à une époque où les hommes se rassemblaient en communautés de plus en plus importantes. En revanche, les zones réservées à la vue étaient plus développées que les nôtres, sa vision devait sans doute être meilleure mais plus adaptée à une vie de chasseur.

    Personnellement, je suis très intrigué par ces légendes de temps anciens, on y découvre des choses très intrigantes c’est vrai. Mais je ne crois pas en cette évolution divine. Même si les similitudes avec notre histoire sont proches, cela demeure des similitudes que nous trouvons avec notre œil actuel, avec notre façon de penser et de comprendre les choses. L’ADN, les modifications génétiques, la création d’une race, etc.

    Le célèbre précepte selon lequel « Dieu a créé l’homme à son image » (ADAPA) ne signifie pas que Dieu ressemble aux hommes, mais que tel les hommes, il a le pouvoir de créer. Je pense que l’homme a commencé par créer un Dieu à son image, avant de s’encombrer de croyances et de superstitions.

    En réalité, ces écrits (comme ceux de la Bible) sont avant tout des métaphores, des paraboles sur la place de l’homme dans l’Univers, telle qu’elle était imaginée il y a 5000 ans. C’est du moins mon point de vue et cela ne remet pas du tout en question les savoirs incommensurables (et perdus) de cette antique civilisation, probablement très avancée, tant dans la technique, que dans l’astronomie (Nibiru) ou dans la poésie (Gilgamesh)…

    Belle journée.

    3 décembre 2014 à 1 h 40 min

    • Physio

      Les tablettes sumériennes sont pourtant très claires au niveau de la création de l’homme. Lorsqu’il est dit dans la Bible que Dieu à fait l’homme (et la femme) à son image, c’est simplement une reprise de textes plus anciens (comme les tablettes sumériennes notamment) ou il est expliqué le pourquoi du comment … Après chacun est libre d’y adhérer ou pas 😉
      En sachant que pour les tablettes sumériennes le textes est : « Les Dieux (au pluriel) ont créés l’homme à leur image ». Sous entendu ont utilisés leur image (ADN ?) pour créer l’homme ou plutôt en faire de la main d’œuvres …

      3 décembre 2014 à 9 h 45 min

      • Bonjour Olivier,
        il est tout à fait possible que la terre ait abritée d’autres civilisations très avancées, peut-être même qui avaient atteint un niveau d’intelligence égale au nôtre. Mais hélas, celles-ci n’ont pas passé ce que j’appellerai « le cap de l’Intelligence » ; le seuil où l’homme parvient, par ses connaissances, son amour de la vie (sous toutes ses formes), à permettre à ses enfants de continuer à vivre, d’aller au-delà de ce que nous sommes aujourd’hui. Je pense que ce « cap » correspond à ce que nous vivons, toutes et tous, au quotidien de notre monde actuel.

        Vous mentionnez dans votre article ‘Égypte et des égyptiens. Peuple admirable et qui m’a toujours inspiré. C’est d’ailleurs le mythe d’Isis et d’Osiris qui m’a fait penser ce que j’évoque. Isis parcourt la terre à la recherche des morceaux d’Osiris, déchiré et éparpillé sur la face du monde. Nous qui sommes si différents, nous qui ne pensons pas de la même façon ; parviendrons-nous à réunir toutes nos parcelles d’humanité pour en faire une chose cohérente et unie ? Réussirons-nous à franchir le seuil qui nous sépare de l’éternité, pour créer une société pérenne qui s’appuierait sur tous les savoirs du monde ancien et actuel, et en créerait de nouveaux, en parfaite harmonie avec le monde qui nous entoure et qui nous fait vivre ?

        Fais confiance à ceux qui sont en quête de vérité, mais jamais à ceux qui t’assurent de l’avoir trouvée. Pour cela, je vous fais confiance Olivier. Votre texte est un plaidoyer pour l’émerveillement, et cela me réchauffe le cœur.

        17 février 2016 à 15 h 51 min

  4. Bonjour, ca fait 2 jour que je lis votre site je le trouve hyper interessant moi qui croyait en aucune religion ca ma ouvert les yeux. je crois a fond a tout ce que je lis sur se site trés beau travail et MERCI.

    22 juin 2015 à 2 h 42 min

  5. lemonnier

    Bonjour qui pourrai me dire ou je pourrais en mener ce qui je pense être des tablette sumérien j’aimerais les faire autentifier merci .

    10 novembre 2015 à 17 h 47 min

  6. Alors pourquoi perds tu ton temps à écrire un com Reich Domini ?
    Qui est plus dans le cas présent c’est plutôt toi qui raconte n’importe quoi … Mais pour le savoir il faut étudier et ça c’est quelque chose qui semble ne pas te concerner en effet 😉

    24 novembre 2015 à 16 h 27 min

  7. nounours

    L’homme descend du singe et le singe descend de l’arbre
    Ah ah ah ah ah !!!.

    17 février 2016 à 12 h 00 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s