Religion contre Science !

Comment l’homme est-il apparut sur terre et à quel moment ? Si on en croît la bible, on pense immédiatement à Adam et Eve, matérialisé par le souffle divin. C’est bien pratique, car pas d’explication forcément rationnelle à donner, donc, fin du débat.

Mais, un naturaliste anglais du 19ème siècle est venue chambouler les références religieuses Catholique bien établi, ou plutôt est venu apporter une explication scientifique, et enfin, un vrai débat est né.

 

Il s’agit bien sur de Charles Darwin (1809-1882).

Sa théorie de l’évolution des espèces est bien connue, car c’est la référence reconnue par notre monde moderne actuel, celle que nous avons appris à l’école.

 

En résumé, les espèces ont évoluées par adaptation à leur environnement, et par mutation des codes génétiques, de génération en génération. Partant de la bactérie marine, passant par les animaux marins, les mammifères préhistoriques, les singes et enfin l’homme.

Donc dans cette théorie, nous descendons du singe, et c’est précisément à cause de ce point que les Catholiques ont tous rejetés en bloc à l’époque. Petit à petit les découvertes archéologiques successives ont données raison à cette théorie, qui d’ailleurs est toujours rejetée par l’église.

 

Mais voilà, tout cela n’est pas si simple, car il y a une faille dans la théorique de l’évolution de Darwin.

Le passage d’une espèce à l’autre se chiffre en millions d’années. Zoomons sur la branche humaine, celle qui se sépare de la branche des singes et des gorilles que nous connaissons actuellement.

L'évolution de la race humaine

Il a fallut plus de 6 millions d’années pour que l’Australopithèque se développe jusqu’à l’homme de Neandertal. Une belle évolution certes, mais beaucoup moins importante que celle entre le Neandertal et l’homo Sapiens Sapiens, et en moins de 80 000 ans (Ce qui n’est rien sur l’échelle de l’évolution). En 6 millions d’année, l’homme a appris en gros, à s’organiser pour chasser, et à la fin à créer quelques outils, alors qu’en 80 000 ans, l’homme s’est organisé en groupe, a appris à cultiver, à élever du bétail, à faire de l’art, et avoir des croyances religieuses. Ceci ne peut être expliqué par la théorie de Darwin.

 

Autre remarque intéressante, le volume du cerveau augmente constamment des débuts de l’Australopithèque, avec 150 cm3, jusqu’au Neandertal, avec 1700 cm3. Et bizarrement son volume diminue jusqu’à l’homme moderne à 1400 cm3, comme si, il y avait eu un changement radical de l’organisation du cerveau, une forme d’optimisation de son volume. Nous savons depuis une trentaine d’années, qu’à la naissance, le cerveau créé des connexions neuronales en sur nombre, afin d’y connecter tous les chemins possibles. A l’apprentissage du nourrisson, ses connexions s’affinent et s’éliminent d’eux même, pour ne conserver que les plus pertinentes. Ce qui revient à dire que le volume important des possibilités neuronales n’est pas synonyme d’intelligence, mais çà serait plutôt un manque de maturité, dans notre cas.

 

De plus, on n’a jamais retrouvé de preuve d’une espèce entre le Neandertal et l’homo Sapiens Sapiens, c’est notre fameux chaînon manquant. L’homme est passé d’un coup du Neandertal à l’homme moderne, comme par magie, pour ainsi dire en un claquement de doigt, à l’échelle de l’évolution des espèces.

 

Et nous voilà revenu à notre souffle divin, qui d’ailleurs peut expliquer le claquement de doigt !

Alors laquelle théorie croire ?

Et si pour une fois, la science et la religion avaient toutes les deux raisons !

(Voir article : Qui a créé l’homme ?)

Advertisements

2 Réponses

  1. Un petit élément en plus pour le débat qui arrive tout droit du grand patron actuel :

    http://bruleparlesillumines.e-monsite.com/pages/nom-humour/florence-foresti-eve-cornuto.html

    11 août 2013 à 1 h 06 min

  2. Nous sommes des descendants d’êtres extraterrestres venus d’autres planètes. Et pour couronner le tout, des hybridations se font discrètement sur notre génome par de multiples races extraterrestres qui interfèrent sur les Humains de notre planète, et cela depuis tous temps. Nous mutons aussi par le changement de notre environnement (le climat par exemple est en constant évolution du fait que notre planète se ballade dans l’univers, notre planète est un peu comme un gros vaisseau) mais l’environnement joue un rôle minime par rapport à la main médicale sur notre génome faite par des aliens humains ou non humains d’autres mondes.

    26 novembre 2013 à 10 h 53 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s